Phocuswright : when Maud Bailly (AccorHotels)

Phocuswright : when Maud Bailly (AccorHotels)

Phocuswright : when Maud Bailly (AccorHotels)

Phocuswright 2018: when Maud Bailly (AccorHotels) dreams of plane tickets.

Une bataille de « l’expérience » globale se joue donc, entre les leaders du secteur, incluant Booking qui sort lui aussi de son pré carré naturel de l’hébergement. « Nous proposons des expériences dans 70 villes. Nous voulons que le voyageur puisse réserver le voyage entier avec nous », a expliqué Glenn Fogel, PDG de Booking Holdings à Phocuswright. Et ce, via sa filiale Kayak pour l’aérien par exemple.

Pour toutes ces marques qui veulent devenir des hubs, la personnalisation sera une clé de la réussite, ce que Maud Bailly n’a pas manqué de rappeler. Le groupe hôtelier veut matcher ses offres avec le profil des voyageurs, notamment grâce à ACDC, une base de données connectée pour les hôtels, avec les préférences clients.

Selon la CDO, 83% des clients sont prêts à partager leurs informations dès lors qu’ils bénéficient d’une expérience personnalisée pendant leur séjour. Reste à les recueillir dans de bonnes conditions, sans pêcher par excès. « ACDC a été complètement conçu pour être en conformité avec GDPR. Les préférences des clients suivent cette réglementation européenne. Et, de plus, nous formons nos employés pour que cela (la personnalisation) ne soit jamais intrusif. »

novembre 16, 2018